Communiqués
Syndicat National des Médecins, Chirurgiens,
Spécialistes, Biologistes et Pharmaciens
des Hôpitaux Publics
Où est la bienveillance à l'Hôpital ?
26/06/2019

Conflits à l’hôpital, harcèlement des médecins et conditions de travail difficiles :
Où est la bienveillance ?

Les engagements pris doivent être respectés

Le SNAM-HP et la CMH sont les premiers à avoir demandé la constitution de commissions “Qualité de vie au travail” dans chaque hôpital, sous l’égide des CME.  Nous avons également obtenu qu’une organisation régionale et nationale soit mise en place afin de prévenir la survenue d’évènements dramatiques touchant les praticiens.  

Mais la première fondation d’une qualité de vie au travail repose sur la nécessaire bienveillance vis-à-vis des médecins, pharmaciens, infirmières et soignants qui accompagnent chaque jour et chaque nuit nos concitoyens.

Depuis le pacte de confiance signé en toute loyauté en 2013[1], force est de constater que les engagements ne sont pas tenus :

-          La gouvernance de nos établissements n’est toujours pas rééquilibrée en faveur des médecins,

-          La dégradation des conditions de travail et la quasi-absence de dialogue à l’hôpital atteignent une intensité et une généralisation inédite à l’hôpital public,

-          La réorganisation à marche forcée induite par la constitution des groupements hospitaliers de territoire (GHT) ne prend pas en compte le facteur humain d’équipes médicales soumises aux dictats de rentabilité économique,

-          Les commissions régionales paritaires (CRP) qui doivent avoir une « mission de médiation-conciliation, de prévention mais aussi de gestion des conflits » ont été installées mais, quand elles se réunissent (!), ne remplissent pas ces rôles. 

La crise qui frappe actuellement les urgences est emblématique d’un contexte général qui ne cesse de se dégrader et qui ne touche pas que les urgences.  Face à la triple crise, démographique, financière et institutionnelle qui malmène l’hôpital public, une concertation réelle avec solutions immédiates devient impérative. 

Nous exigeons qu’une telle démarche soit immédiatement mise en œuvre, à la fois à l’échelon national, mais aussi régional par le biais des CRP.  Une réflexion globale et systémique de tous les acteurs, réunis autour des missions d’un service public territorial ne peut être éludée.  Ce serait une faute à l’heure où chacun comprend bien la teneur des enjeux à venir.

Le SNAM-HP et la CMH insistent sur l’importance de réfléchir de manière ouverte avec nos tutelles.  Cette volonté d’agir en commun, base d’une « bienveillance ordinaire » sur le terrain, fait malheureusement actuellement défaut. 

C’est toute l’organisation du travail, avec donc une gouvernance adéquate, équilibrée, et bienveillante, qui est à repenser. 

Le respect de la dignité du soignant permet et encouragent la dignité du patient.   Le SNAM-HP et la CMH seront très attentifs à la prise en charge de cet aspect majeur des relations sociales.

Les prochaines élections du 25 juin au 2 juillet sont donc essentielles !

Votez et faites voter pour nos listes d’union SNAM-HP / CMH / INPH